25/01/2014

*Déballer*#3





















Je me traîne depuis vingt la Lettre à mon inconnu que j'élague un peu à chaque relecture et sur laquelle je pleure aussi à chaque relecture.

Je relis aussi régulièrement la Lettre d'une inconnue de Stephan Zweig, vous la connaissez sûrement, mais c'est elle que je choisis quand même de sortir aujourd'hui de ma bibliothèque pour vous en lire un extrait.
Hier, j'ai relu les deux lettres, la mienne, et la sienne.
Hier, il y a eu des larmes donc.
Hier, je me suis demandé si un homme pouvait s'abandonner ainsi pour une femme.
Hier, je me suis dit, c'est un homme qui a écrit ce texte pourtant.
Hier, j'ai parlé à une comédienne qui a mis en scène et joué cette lettre pendant huit ans. Elle a fini par arrêter car cela la rendait malade.
Hier, cette comédienne m'a dit, j'espère que tu me donneras ta lettre à lire bientôt.
Hier, j'ai pensé que je n'y arriverai pas.

Je lis pour vous un court extrait de la Lettre d'une inconnue :


Et pour accompagner ce texte, je crois que cette chanson est parfaite.



4 commentaires:

lamerciere a dit…

Zweig était au programme de mon Bac, en allemand dans le texte bien sûr. Et je ne me souviens pas d'avoir lu quelque chose d'aussi beau...

DomCurieuse a dit…

Cette nouvelle est un des textes les plus forts que j'ai jamais lus. Stefan Zweig est un de mes auteurs favoris.

D.Balla a dit…

C'est bien ce déballage de bibliothèque!!! et puis je découvre cet extrait de lettre…à ajouter sur la liste des ouvrages à lire dans les prochains mois (ça c'est l'ambition…) ou dans les prochaines années ;))

mirabellef a dit…

Je n'ai pas lu cette "Lettre d'une inconnue". C'est très beau. Je vais tenter de la trouver cet après-midi.


Et j'attends la suite :-)