27/04/2015

*Dolceviter*

























Et puis l'espace se fait et avant qu'il m'aspire me vient l'envie de danser.
Je tape, tu vas à la Dolce Vita ?
Il répond, oui, avec S., la petite jeune que tu connais.
(Je suis vieille.)
J'ai envie d'un tango à la Dolce Vita parce qu'avec un nom pareil même s'il est raté, mon tango, je vais trouver de quoi me fabriquer des images.

Il pleut.
Le vert regorge les feuilles s'en balancent les seaux se remplissent la machine essore.
Je vais aller choisir ma robe.

*

Le remède à la mélancolie ce sont les chaussures dorées et la jupe qui se soulève qui se gonfle qui ondule quand en tournant nous passons devant les ventilateurs posés au raz du sol.
Voilà. C'était ça la Dolce Vita hier soir.
Un doux vent dans les jambes.





2 commentaires:

mirabellef a dit…

ça fait rêver.

Champagne Fraise a dit…

Muguetriser, pivoiner, tuliper... Il pleut sur mon petit jardiner. Des petites gouttes toutes froides mais tellement belles que je n'ose pas leur en vouloir.
Et toi tu danses.