12/12/2012

*Pépier*














Je veux te cajoler
Pépier dans ton cou
Sautiller sur le pont
Te chanter une chanson














Soyons un peu oiseau
Tu veux bien ?














Un jour
J'ai sauvé une hirondelle.
Je passais sur le trottoir
Un nid venait d'être détruit à coup de manche à balai,
On avait dû juger qu'il était mal placé.
Le nid
Devant mes pieds
En morceaux éparpillés
Les parents
Effrayés
Envolés
Dépités
Les bébés
Sans une plume
Démantibulés
Roses sur le gris
Ecrasés.
Dégoût.
Oh ?
Mais oui
Non
Si
Une minuscule chose entière
Inerte
Elle a tout
Tout petit
Son bec
Son début d'ailes
Ses pattes
Je la ramasse
Toute petite
Fragile
Je la protège
Elle respire...
Je lui trouve un petit bonnet rouge pour la réchauffer
Je ne la quitte plus
Je la couve
Je souffle...
"Elle va mourir", ils me disent.
Non.
Je l'ai sauvée.

On lui fait un lit
Une boîte à chaussures
On lui donne des miettes
Et elle redresse sa tête.

Elle grandit même...
Il faut veiller aux griffes des poilus de la maison
La petite agite ses ailes
Ils ne laisseraient qu'une plume, j'en suis sûre.

Elle a faim
Elle piaille
Elle ouvre grand son bec
Du haut du frigo
S'affame

Mon dieu, quel travail d'être maman hirondelle
Me voilà à la chasse aux mouches
Je sacrifie insectes et petits vers
A plat ventre dans les champs
J'attrape des sauterelles
J'en remplis des bocaux
Un grillon peut-être ?
Je reviens en courant
Voilà, voilà !
Engloutis-moi ça !

Et puis, ce sont les premières envolées
Je la tiens dans ma main
Allez, allez
Vole dans le jardin !
D'abord un petit tour, ça doit lui faire drôle, elle revient vite
S'accroche à moi
Et repart
Et revient
Finalement, elle trouve ça bien

Alors
Comme elle est grande
Maintenant
Ma mère l'emmène dans sa classe.
Le matin
Dans sa boîte à chaussures
Sur le chemin
Elle regarde le paysage

Et un matin
De sa boîte à chaussures
C'est le moment où
Ensemble
Elles traversent la cour
Eh bien
Ce matin
Il fait clair
Il fait doux
Elle doit se dire
Je suis prête

Elle s'envole
Mon hirondelle
Elle ne retourne pas sa tête
Elle s'envole un peu plus loin dans le ciel














Quelle belle coïncidence : regardez l'oiseau du jour chez Anaïs !


11 commentaires:

mirabellef a dit…

Quelle belle histoire ! Je ne sais pas ce que j'aime le plus, cette histoire en elle-même ou la façon dont tu nous la (ra)contes...
Une maman maîtresse.... Je souris.

Bises petit papillon.

mirabellef a dit…

et j'aime j'aime j'aime ces petites touches de couleurs sur tes dessins.

Ludo braille a dit…

Moi aussi un jour, j'ai été maman d'hirondelle !!! Quel travail !!!
Mais beaucoup de heureux aussi.
Nadia

D.Balla a dit…

C'est génial d'avoir été maman hirondelle!! Pour l'instant sur mon balcon c'est l'auberge pour les mésanges, moineaux, et depuis une semaine une tourterelle!! Bref je suis un peu la dame cantine ;)
Mais maman hirondelle, alors ça! Je me rappelle au mois de mai dernier dans un village, j'avais le nez en l'air à regarder leurs envolées, les voir se faufiler dans leurs nids, nourrir les petits, c'est magnifique les hirondelles!! Sinon j'aime bcp "soyons un peu oiseau"!!!

LiSa a dit…

quelle tendre histoire! merci pour ce petit moment un peu nostalgique mais surtout rempli de douceurs qui me fait sourire et me fait une petit quelque chose dans le coeur.. :)

Bichos da Matos a dit…

C'est merveilleux! L'histoire et les oiseaux, bises

papelhilo a dit…

j'adore cette histoire, et encore plus qu'elle soit vraie !

rachel a dit…

Elle est belle ton histoire, merci pour ce partage =)
J'aime beaucoup les plumes coloriées du dernier oiseau !

MamaCami a dit…

Qu'elle est jolie cette histoire!!!

lililila a dit…

C'est trop beau. J'aurai essayé de faire la même chose, mais je n'en aurai pas fait un aussi joli récit. J'ai sauvé un campagnol une fois, presque mort de froid, il s'est requinqué, à goûté aux flocons de riz, est parti en courant vers un champs, c'était dur, mais c'était si beau.

sylviedu13 a dit…

C'est léger, c'est doux, c'est tendre et difficile, c'est beau, j'ai la larme à l'oeil et la gorge serrée .