21/06/2011

*Toquer*




Toc toc toc....
- Oui ?
Le papillon ouvre la porte.
- Bonjour Papillon, j'ai envie de te voir...
- Oh, quelle surprise ! Attends, j'arrive.
- Euh... non. J'ai envie de te voir mais ce n'est pas le moment.
Et la porte se referme violemment et le papillon se la prend. Evidemment.

Deux bosses. Trois cloches. C'est comme *Trébucher*.
La sensation d'être sonné.
En même temps le papillon a l'habitude : il s'est déjà pris un réverbère.
Et puis après les cloches, on y voit beaucoup plus clair...

7 commentaires:

Lollipop a dit…

j'espère que le papillon va mieux...

Chic et Chic a dit…

J'espère que tu n'as pas trop mal.

Une Hirondelle... a dit…

C'est triste que vous le viviez mal... J'en suis triste,désolée...Mais la liberté...Le sourire toujours...Donner...Recevoir...Accepter...Aimer

Bel été fleuri et léger papillon joli...Que vos ailes créatrices soientnt toujours douces et belles...

auprès de mon arbre a dit…

J'avais le souvenir d'un truc de grand mère qui disait approximativement "Quand une porte se ferme quelque part, une fenêtre s'ouvre ailleurs."
Retourne toi, peut être...

Mulot a dit…

Ben alors mon petit papillon, tu volettes à tout sens !!! :)

arrosoir a dit…

un lot de cloches pour trier les idées grises, deux bosses pour négoce...

Pascale a dit…

Au moins la fin est optimiste !
!-)