05/09/2017

*Poindre*





Je regarde le rose poindre par-dessus la balustrade. Il s'accorde, dans l'aube, aux volubilis fraîchement éclos.
Je n'entends même pas un oiseau.
Le silence m'aspire, c'est à lui que je confie.
Dans le ciel qui peu à peu s'éclaire se forme un petit nuage. Le paradoxe est que je lui trouve la forme d'une bouche.
Je tarde à revenir, il est tellement plus simple de parler aux fantômes.

*

Vous savez que vous pouvez aussi regarder par pour voir ce qui se passe.
Et très bientôt je vous écrirai les couleurs des nouveautés et le parfum des expositions à venir. 

1 commentaire:

Nikole a dit…

Mais nous "sommes" des fantômes ... :-)
Instagram est très bien pour des images ; l'écrit, c'est ici ... mais je suis bien placée pour savoir comme ce peut être lourd, et plsin de doutes.
À bientôt pour les infos promises. Tendresses, Papillon !