28/04/2016

*Bruxeller*





La grêle subite s'est présentée à moi comme une nuée de plumetis blanc dans le vent glacé. Comme une folle nuée devant le vert immense et silencieux des marronniers devant le rose des derniers pétales d'un cerisier, une folle nuée enveloppant les statues de pierre du jardin. J'ai couru sous la grêle qui picorait la terre de l'allée, qui picorait le gris des marches et des pavés, j'ai enjambé, j'ai traversé, suspendue à mon parapluie désarçonné.
Ce sera mon souvenir premier de Bruxelles. La folle grêle piquante et lumineuse sur le vert tendre du printemps.


5 commentaires:

mirabellef a dit…

Comme c'est beau.

esra la mule a dit…

Bruxelles, ma belle ....

esra la mule a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=Cd5725HpKK0

Miss Zen a dit…

Tu sais rendre la grêle d'avril douce et belle ..... Magicienne des mots

Barbara Liger a dit…

Te lire et trouver de la magie dans le mauvais temps finalement...