11/06/2012

*Courir*





















Le ciel s'est assombri au-dessus de la guinguette
Les chaises se vident
Tout le monde cherche une place à l'abri
Alors moi
Je vous laisse les filles
Je dois traverser le pont
Et je n'ai pas de parapluie

Je remonte sur le quai
Les larges marches de pierre
Elles sont belles
J'aime le bruit que font mes chaussures sur elles
Je dois traverser le pont
Et l'orage gronde
La Loire est pleine de remous
Elle m'entraîne
La couleur du ciel est profonde
Les nuages gorgés de pluie s'imposent
Encore juste quelques coins de lumière
Derrière

Tout est réuni
Le pont
Le vent
L'espace
L'horizon
L'envie de m'élancer me prend
Ma robe grise se couvre de pois anthracites
Je cours
Il est long le pont Wilson
Elle est large à cet endroit la Loire hirsute et sauvage
Ce doit être cette pluie d'orage
Qui nous rend soudain gaies
Elle et moi

On m'attend à l'autre bout du pont
Je cours je cours encore
La pluie se fait plus forte
Me pousse
Une photo quand même
Le gris du ciel
Les nuages bas
La Loire tourbillonnante
Le rouge et le blanc des balises
Clic clac
Je vous l'envoie celle-là ?
Les gouttes s'éclatent sur ma peau
Les gouttes s'impriment sur l'écran
Je termine ma course
J'arrive au bout
J'ai traversé le pont
C'était léger
C'était un instant
C'étaient les premières gouttes
Douces
Complices
Juste avant l'orage

8 commentaires:

Ludo braille a dit…

Quelle belle manière de pratiquer la course à pied !!!
Nadia

Mulot a dit…

Tu étais sous le ciel pluvieux de Touraine ? Que se passe-t-il mon papillon ??

*Terre indienne* a dit…

J'aime la pluie, l'orage, lorsqu'il ne fait pas trop froid. J'aime ta course, ta joie dans ces instants privilégiés où seul l'instant présent compte.

Cécile Alix a dit…

Un Papillon, c'est tellement léger, que ça passe entre les gouttes ! ;)

les filles de la colline a dit…

je suis face à un autre bout de Loire et la pluie tombe inlassablement.

Val a dit…

...mais que faisais tu sous la pluie?
Moi je suis restée bien au chaud devant ma tasse de thé en admirant les jolies cartes reçues ce matin merci joli papillon!

Sandrine a dit…

Toujours aussi beau...
Je vis ces instants avec toi.
Il manque l'odeur en début d'orage

auprès de mon arbre a dit…

Moi qui connais La Loire depuis peu, je la découvre superbe et pleine de magie. Différente partout ou on s'y pose. Une belle présence quand on a la chance de vivre pas loin.