29/06/2013

*Lier*
























Assise en face de moi dans le métro, elle a un sac fuchsia en vinyl et du blanc sur les paupières. Elle mâche énergiquement un chewing gum sans ouvrir la bouche tout en tapotant énergiquement le clavier de son Iphone 5. Elle a les ongles courts et du vernis fuchsia aussi. Elle est plus jeune que moi.
Debout dans l'allée, une autre jeune femme porte un casque dans une main et un petit blouson de cuir qui lui va très bien. Elle a les cheveux blonds décolorés très clairs, et pour une fois je trouve ça joli. Sûrement parce qu'elle est jolie. Elle doit aussi être plus jeune que moi.
Je suis serrée dans mon jean, j'ai trois sacs sur les genoux, je ne sors pas mon livre, je ne suis pas encore dans l'histoire. Je croise le regard d'un homme plus jeune que moi.
Je n'ai rien à écrire. Mais j'aime écrire sur le rien. Je pense à ce lien.

J'ai trouvé un livre dans ma boîte aux lettres ce matin... Quel plaisir, vous êtes formidables ! Merci beaucoup Miss J., je vais le lire très vite !

3 commentaires:

Sandrine a dit…

J'aime bien te lire sur ce rien...

D.Balla a dit…

"Pour soulager ma tristesse et assécher mes larmes de mélancolie, veuillez tisser pour moi, monsieur le Génie, un pont volant, aux fils arachnéens de dentelles légères, un pont virtuel, spirituel, aussi volatil que vos vapeurs, un pont de musique amène entre les sexes." Michel Serres L'art des ponts, la lecture du moment, s'accrocher à des liens arachnéens...pourquoi pas, brillants, souples, invisibles...

rosaphil a dit…

J'aime beaucoup!!! et ce "je ne suis pas encore dans l'histoire.." me touche car ...punaise de quotidien!!