07/12/2011

*Se dérober*





















Si j'avais su
Si
Je n'aurais pas
Si j'avais su
Si si
Je
Si
Tout se dérobe
Le sol
Et moi aussi

14 commentaires:

mirabellef a dit…

Attrape ma main ! Ouf ! ;-)

J'espère que tout s'est bien passé samedi dernier. Je suis sûre que oui. Bonne soirée.

AlexandraToday a dit…

Vite mmon flacon de sels !

auprès de mon arbre a dit…

Quelqu'un m'a dit une jolie chose au sujet des "si" :
"Avec des si, on fait des échelles et on monte jusqu'au ciel."
J'aime bien,
je n'arrive pas à m'empêcher de sourire à la fin.
Et je range l'échelle.

Domi a dit…

Quelqu'un a dit aussi "Avec des si je mettrais Paris en bouteille...". Toi, tu y mets le quotidien, le bon, et le moins bon... Mais, c'est la vie, Papillon, que tu nous conte, et elle est bien belle même si certains jours sont un peu ratés, manqués, loupés...

arrosoir a dit…

avec une telle longueur de robe, ce sont tes pieds qui se sont dérobés. Cachés, ils sautillaient et toi tu ne voyais rien !

Pascale a dit…

Je crois que je pourrais dire la même chose... c'est troublant !

how sweet to be a cloud a dit…

petit col claudine et petite dentelle...jolie!jolie!!!

Val a dit…

...ne dit on pas qu'avec des "si" on mettrait Paris en bouteille!
Des bisouxxxxxxxxx si doux...

Mulot a dit…

Rien de grave ma Sybille, j'ouvre les bras et je te rattrape (peut être que l'on tombera toutes les deux, mais tu verras on en rira !)

Lisa a dit…

Mais ça va hein ?

Madame Alfred a dit…

Voilà qui forme un beau diptyque , mélancolique, un peu triste ; mais par je ne sais quel tour de passe-passe, il y a toujours comme une petite lumière qui éclaire tes mots .

Alma a dit…

Mais avec cette jolie robe, tu viendras tout doucement te poser sur la terre ferme.

Laure a dit…

Comme je savais, ton adresse, j'ai.
Et Hop au moins une chose que tu ne regretteras pas
Mais pourquoi regretter ? Ne rien savoir est la vitalité de la vie. Si..si..sinon...que ferait-on si on savait ?

Granny a dit…

Non Sybille, plus de si car si on ne t'avait pas, les jours ne seraient plus les mêmes !