11/01/2010

*Se questionner*


Comment parvenir à enjamber sa propre inertie...
Repousser la sensation d'un absurde gâchis...
Dépasser ses maladresses...
Vouloir avancer
Se sentir tellement engluée
S'amuser
Prendre une pomme du jardin de Paulette
Faire l'exercice numéro un de l'arrosoir-gribouilleur
Etre perplexe
Honteuse, presque
Montrer quand même
Ne plus écouter cette chanson
Elle me rend triste
Le temps n'est plus aux chuchotis
Toujours les mêmes évidences
Celles qui submergent
Il est trop tard, c'est certain
Je n'y vois plus rien
Prendre les choses une par une
Commencer par la dernière
Aller chez le coiffeur, peut-être

4 commentaires:

arrosoir a dit…

oh je suis drôlement touchée ! je n'avais pas encore vu ton commentaire sur gribouilleur et pas encore lu ton poème et je me suis dit "c'est drole on dirait l'excercice du gribouilleur" ! je trouve ça très réussi et t'en ferai un commentaire plus long par mail ! merci !

dejolilou a dit…

une journée à buller où rien n'avance... ça fait du bien de temps en temps !

Kickcan and Conkers a dit…

Elles sont très réussies ces pommes!

Nouschine a dit…

Je découvre ton blog et je suis charmée. Tes dessins eh bien à mon goût sont très réussis et les mots qui les accompagnent m'interpelle. Je te suivrai...