26/10/2009

*Rouler*


Seule dans la nuit
Sortir de Paris
Filer tout droit
Ecouter à tue-tête
Benjamin, Arthur et Serge
Arriver face à la mer
Sans lui
Sans toi
Sans eux
Sans personne
Et là
Au petit matin
Mêler en silence
Mes larmes aux embruns

3 commentaires:

Kickcan and Conkers a dit…

ça me rend triste pour toi...
toujours de très jolis dessins, c'est ton métier?

mirabellef a dit…

Quand j'ai le cœur un peu lourd, j'aimerais, moi aussi, rouler seule vers la mer emmenant avec moi quelques douces mélodies... mais je n'ai pas le permis... (oui je sais c'est bête).
En trin, c'est pas pareil, je ne peux pas chanter à voix haute...

Sarapee a dit…

Ce blog poétique est magnifique! Vraiment j'adore, cela me touche! Tu as roulé jusqu'à La Rochelle? N'est-ce point "le phare du bout du monde"? (qui a un nom si évocateur, pour les peines de coeur...)